la-mie-de-pain-9c3a2cc4cafd4ef584b7d3723

Chaque jour, La Mie de Pain aide plus de 1 500 personnes.

Heuria Guermat-Mir,

Chargée de relations Presse, Publique et Evénements 

Pouvez-vous nous présenter l’association La mie de Pain en quelques mots ?

Depuis plus de 130 ans, les œuvres de la Mie de Pain accompagnent les personnes en situation d’exclusion, de l’urgence à l’insertion. De l’urgence, avec de l’hébergement, de l’aide alimentaire, un espace hygiène, un vestiaire social... à l’insertion, avec l’accompagnement vers des solutions personnalisées et durables (règlement des problématiques sociales et administratives, santé, retour à l’emploi, autonomie par le logement…).

 

Toutes nos structures sont adaptées à un type de public et de besoins :

L'accueil de jour

pour un accueil en journée de personnes en situation de rue ou d’errance : information et orientation, douches, buanderie…

Les centres d'hébergement

pour femmes et pour hommes mettent à l’abri des personnes isolées avec un parcours de rue et les accompagnent vers l’insertion

Capture d’écran 2021-05-04 à 17.32.52.

Nous l’avons accompagné jusqu’à l’obtention de son diplôme et de son hébergement.

Le pôle logement adapté

avec le foyer de jeunes travailleurs (pour les jeunes de 18 à 25 ans) et la résidence sociale (de 25 à 60 ans), sont des tremplins vers le logement personnel

Le pôle insertion

par l’activité économique aide les personnes éloignées de l’emploi à se remobiliser et à retourner vers l’emploi au travers de deux chantiers d’insertion : Restauration et Nettoyage.  

Et en quelques chiffres ?

L’association compte près de 200 salariés (dont 70 en insertion) et près de 450 bénévoles.

Chaque jour, la Mie de pain aide plus de 1 500 personnes, dans ses 7 structures situées dans le 13e et le 15e arrondissement de Paris.

En quelques chiffres, la Mie de Pain, en 2020 ce sont 210 000 repas distribués au Refuge dont 71 000 à des personnes de l’extérieur, 15 000 douches à l’accueil de jour l’Arche d’Avenirs et 1 800 domiciliations pour des personnes sans-abri (boîtes aux lettres).

Capture d’écran 2021-05-04 à 17.33.22.

Quelles sont vos plus belles réussites à ce jour ? (et on sait qu’il y en a !)

Quand les personnes que nous accompagnons trouvent un hébergement ou un emploi, c’est la plus belle des victoires !

Nous avons eu le cas d’un monsieur que l’on a accompagné pendant 3 ans. Il a suivi une formation d’infirmier. Nous l’avons accompagné jusqu’à l’obtention de son diplôme et de son hébergement.

Aider à sortir des addictions fait partie de nos réussites du quotidien également… Notre plus grande victoire, c’est l’insertion des personnes au quotidien. Nous ne sommes qu’un tremplin, une passerelle. Notre objectif, c’est l’autonomie des personnes que nous accompagnons.

 

Concernant notre chantier d’insertion Restauration, 24 personnes se forment tout au long de l’année dans nos cuisines. Et chaque été nous célébrons l’obtention de leurs diplômes ! Jusqu’à peu, ces jeunes diplômés retrouvaient un emploi dans les 6 

mois suivants l’obtention. Aujourd’hui la situation économique et sanitaire complique un peu les choses…

Nous sommes une des rares associations à être restée totalement ouverte pendant le Covid, c’est également une victoire pour nous. Aider dans les situations d’urgence, fait partie de notre cœur de mission. On a tenu à rester ouvert et à continuer de proposer nos activités essentielles. Les salariés et les bénévoles sont restés impliqués jusqu’au bout. Et nous avons vu surgir un élan de solidarité impressionnant, de la part de gens du quartier, de nos donateurs, nos partenaires

 

134 ans plus tard nous continuons de faire vivre les valeurs de notre fondateur, Paulin Enfert et son état d’esprit nous rassemble. Il a prôné et nous prônons encore aujourd’hui une valeur d’accueil inconditionnelle : pour tout le monde, anonyme et gratuit.

Quels sont vos souhaits pour l’année 2021 ?

Nos publics et nos activités sont impactés par la pandémie. Nous ne pouvons que souhaiter une amélioration des conditions sanitaires...

Une des missions première de la Mie de Pain est de changer le regard sur l'exclusion.

Capture d’écran 2021-05-04 à 17.33.55.

Qu’est-ce que Carmin pourrait entreprendre pour soutenir encore plus cette cause ?

Carmin Productions a des compétences intéressantes pour nous car nous aurions besoin d’une aide en terme de production audiovisuelle. D’autre part, relayer nos actions pour nous faire connaitre autour de vous serait très constructif car une des missions premières de la Mie de Pain, c’est aussi de changer le regard sur l’exclusion. Par exemple, relayer nos appels à bénévolats, notamment pour notre prochaine collecte de denrées non périssables et de produits d’hygiène, organisée les 28 et 29 mai dans des supermarchés de Paris pourrait nous permettre de mobiliser plus de bénévoles !

Vous pouvez nous soutenir en faisant un don, indispensable pour la poursuite de nos activités.

Quelle est la procédure à suivre si la communauté Carmin souhaite soutenir et/ou rejoindre l’association ?

Vous pouvez vous rendre sur notre site internet www.miedepain.asso.fr pour nous soutenir en faisant un don, indispensable pour la poursuite de nos activités. Beaucoup de nos actions (l’infirmerie, la présence de psychologue, la distribution de repas à des personnes de l’extérieur) ne sont financées que par des dons de particuliers ou le soutien de mécènes.

Vous pouvez également apporter votre aide pour nous aider concrètement en effectuant une mission ponctuelle ou régulière de bénévolat à nos côtés : collectes alimentaires, distribution de repas, animation d’un atelier… Informations sur demande en nous écrivant à benevoles@miedepain.asso.fr

Enfin, parler de nous autour de vous est également un moyen de nous aider ! Vous pouvez suivre nos actualités sur notre page Facebook ou LinkedIn.

Un conseil pour toute personne souhaitant engager une démarche plus responsable ?

Rien que des petites actions, c’est déjà un grand pas. Un regard bienveillant sur une personne dans la rue, c’est aller dans le sens de Paulin Enfert et de la Mie de Pain.